Où je râle, en bonne Française (qui vit sa citoyenneté hors de France)

Pourquoi, Française de l’étranger, je ne suis pas satisfaite des conclusions et actions prises en ce qui concerne notre accès au vote par internet :

2 millions de Français sont inscrits sur les listes consulaires. Beaucoup sont dans, ou à proximité d’un grand centre urbain où se trouvera un bureau de vote dépendant du consulat auquel ils sont rattachés. Pour ceux-ci, ce que j’ai à dire n’a pas d’incidence. S’ils veulent voter, se déplacer sur quelques kilomètres n’est pas beaucoup plus compliqué que pour quiconque se déplace vers son bureau de vote en France.

Beaucoup d’autres habitent dans une région du monde où le courrier est réputé fiable, et où ils pensent sans doute légitimement pouvoir faire confiance aux services de poste locaux pour leur délivrer les professions de foi et bulletins de vote, et les renvoyer au consulat, dans les temps.[Je note tout de même que j’ai appris à me méfier des services postaux au Canada et en Australie, deux pays pourtant du G20, alors je suis absolument certaine que les courriers étaient envoyés dans les règles de l’art, bordereaux à l’appui.]

Et puis il y a les autres, dont je fais partie. Je n’ai pas les statistiques, mais on doit bien être, au moins, un paquet. Nous habitons trop loin du consulat pour nous y déplacer et nous savons que nous ne pouvons pas faire confiance aux services de poste pour le vote par correspondance. Nous sommes donc réduits à nous résoudre au vote par procuration. Continue reading Où je râle, en bonne Française (qui vit sa citoyenneté hors de France)

Advertisements